AKAKITSERETELI State University
La Géorgie se situe à la croisée des chemins entre l’Europe et l’Asie, à l’extrémité orientale de la mer Noire, sur les flancs sud de la principale crête des montagnes du Grand Caucase. Elle est délimitée au nord et au nord-est par la Russie, à l’est et au sud-est par l’Azerbaïdjan, au sud par l’Arménie et la Turquie et à l’ouest par la mer Noire. Au cours des siècles, elle a été envahi et peuplé par les Grecs, les Romains, les Perses, les tribus turques, les Arabes, les Mongols et les Russes. Le peuple géorgien a donc été influencé par de nombreuses cultures, asiatiques et européennes. Les Géorgiens ont probablement développé une identité nationale autour du dixième siècle.
La Géorgie est un pays avec une culture ancienne et riche qui date de plusieurs millénaires. Ses connaissances et sa reconnaissance ont franchi les frontières nationales et sont entrées au niveau international pour devenir l’héritage culturel de l’humanité. Les danses géorgiennes sont divisées en solo, en duo et en groupe. Les femmes se déplacent gracieusement par petits pas. Les hommes manifestent une volonté de combattre qui se traduit par des mouvements rapides, des sauts en hauteur et des pirouettes courageuses. Le dos des hommes et des femmes reste toujours droit et immobile. En Géorgie, il existe un concept de «dialecte dansant». Cela signifie que chaque région de la Géorgie a sa propre manière de danser, comme le kakhétian, le kartalien, le svanétien, le mingrélien, l’imérétine, le gurian, le adzharien, le mtiulien, etc. La culture de chant et de danse géorgienne est riche en genres. Le style national et les traditions transmises de génération en génération sont en formation depuis des siècles. Diverses danses seront proposées pendant le Festival :
Kartuli : danse romantique – Khorumi : danse guerrière – Acharuli : sorte de « flirt » gracieux………….