ENSEMBLE MUDAPY arrive de la capitale du pays : Asuncion


MuDaPy signifie Musica y Danzas del Paraguay. Cet ensemble présente un répertoire riche et varié de ce pays où la langue indienne est reconnue depuis longtemps.
La polka et le galopa sont les rythmes les plus populaires. Attention, la polka du Paraguay est très différente de celle dansée en Europe !
Du côté de la musique, l’instrument incontournable est bien sûr la harpe ! L’orchestre classique paraguayen est composé d’une harpe et de deux guitares.
Solito : c’est une danse inspirée d’un jeu traditionnel. A la fin de la danse, un ou une danseur (se) se retrouve seul et doit donc offrir un vêtement.
London Karapé : Karapé veut dire « bas ». En effet, lors de cette danse les couples sont accroupis.
Palomita : c’est une danse évoquant le jeu amoureux entre un homme et une femme.
Chopi : Danse traditionnelle où la grâce de la femme et la malice de l’homme sont montrés. L’homme jouant l’épervier essaie de voler la partenaire d’un autre homme.
Danse des Gallopras : les femmes se dévouent et dansent pour San Blas et arrosent les pèlerins avec l’eau de leur pichet.
Danse de la bouteille : les femmes paraguayennes ont le don naturel de pouvoir danser avec différents objets sur la tête. Lors des soirées, elles posent une bouteille sur leur tête et se mettent à danser, le public est en admiration devant cette prouesse.
La nuit de San Juan : comme en France la Saint Jean est fêtée au Paraguay. Une grande fête où la population se retrouve autour des jeux traditionnels, des plats typiques du pays et bien sûr de la danse.
D’autres occasions permettent à la population de se retrouver autour de la danse : Après de gros travaux dans les champs les ouvriers des ranches se retrouvent pour partager un moment joyeux en musique et danse. Pour célébrer le saint patron de la ville…
Une culture très riche où le courage et la fraternité de ces habitants sont très présents suite au passé de ce pays victime de nombreuses guerres.